Le « greenwashing »

C’est quoi?

C’est ce que certaines compagnies ou entreprises font pour se donner une image écolo quant en réalité leur produit ne l’ est pas. C’ est un « maquillage vert »  qui rend les produits plus attirants pour le public car il pense être en train de collaborer dans la protection de l’environnement mais en réalité ce n’est qu’une opération de marketing. On change les couleurs de la pub, les logos…ils préparent des campagnes écolos mais l’objectif c’est la vente, pas la nature.

greenwashing_2

Et nous, dans notre vie, on ne serait pas en train de faire pareil? on trie les déchets mais on prend l’avion pour des vacances nature loin de chez nous?

On veut de tomates toute l’année? des kiwis de la Nouvelle Zélande? un nouveau portable tous les deux ans même si le coltan nécessaire pour leur fabrication est extrait des mines au prix de l’exploitation et des guerres?

Écoutez la chanson de Tryo « Greenwashing »

Publicités

Le Cli-fi (cinéma de science-fiction)

Un nouveau sous-genre de la science-fiction

Aux Etats-Unis, la fiction apocalyptique fait depuis longtemps recette. Guerre nucléaire, jugement dernier, épidémie tueuse, astéroïde destructeur, Armageddon, attaque de zombies ou invasion extraterrestre… La fin du monde est un créneau littéraire porteur qui se décline à l’infini, le plus souvent en version roman de gare.

 

Aujourd’hui, la palette s’étoffe pour accueillir un nouveau sous-genre de la science-fiction qui fait fureur : le cli-fi, comprenez « climate fiction », les romans d’apocalypse climatique. Les Américains figurent pourtant parmi les plus ardents climato-sceptiques de la planète. Mais ce mouvement est en perte de vitesse. La ville de Miami, en Floride, est menacée par l’élévation du niveau des océans, les incendies ravagent chaque année davantage la Californie, les sécheresses s’abattent sur le Texas, l’ouragan Sandy a dévasté la Côte est du pays il y a deux ans… La météo finit par faire évoluer les mentalités. Et dope la production de ces œuvres mettant en scène le désastre écologique dans un avenir très proche.

 

Pas sûr, cependant, que le phénomène garde longtemps son nom de « cli-fi ». Ce qui passait il y a quelques années encore pour de la science-fiction se rapproche désormais de la réalité. Au point que certains osent même parler de « réalisme social » au sujet de ces scénarios de catastrophe écologique.

Louise Courvelaire            LE  MONDE 23 nov 2014

Chansons « vertes »

Nos correspondants français nous ont envoyé quelques chansons qu´ils aiment bien et qui ont comme sujet principal la protection de l´environnement. Écoutez-les en cliquant sur les liens ci-dessous:

– « C´est ma terre » du chanteur Christophe Maé

http://www.youtube.com/watch?v=NB9yckR71k4&ob=av3e

– « Cogema » du groupe Tryo:  

http://www.dailymotion.com/video/x2ac1s_tryo-cogema-co-j-ai-marre_music

– « Dans nos villes » du chanteur Danakil :  

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=MZKohYKpVxE

– « L´Hymne de nos campagnes » du groupe Tryo

http://www.youtube.com/watch?v=4bvQBxszhQ0

– « La terre meurt » de Charles Aznavour 

http://www.dailymotion.com/video/xcsu07_charles-aznavour-la-terre-meurt_music

– « L´arbre va tomber » de Francis Cabrel

http://www.youtube.com/watch?v=EK-2oET4PIY

– « Le futur, que nous réserve-t-il? »  du groupe Assassin:

http://www.youtube.com/watch?v=PNWkmqSkGmY

– « L´effet papillon » du chanteur Bénabar:

http://www.youtube.com/watch?v=pa3bylD7K0s&ob=av3e

– « Plus rien » du groupe: Les Cowboys Fringants

 

http://www.youtube.com/watch?v=mE5xZc_ePM4

- " Respire"  du groupe  Mickey 3D 

http://www.youtube.com/watch?v=IEexx5BR5eY

 

 

 

 

 

Serge Latouche

Serge Latouche est un professeur de l´Université de Paris qui dit des choses bien intéressantes sur la décroissance.

Il faut bien qu´on écoute des voix critiques sur ce monde fou dans lequel nous vivons et dans lequel on nous fait croire qu´on obtiendra le bonheur par la consommation.