25 NOVEMBRE: JOURNÉE CONTRE LA VIOLENCE À L´ÉGARD DES FEMMES

Connaissez-vous la chanteuse Diam´s?

Elle a écrit une chanson contre la violence à l´égard des femmes:

« Ma souffrance »

 Si vous voulez voir les paroles de la chanson…

http://www.greatsong.net/PAROLES-DIAMS,MA-SOUFFRANCE,29608.html

Paroles Diam’s Ma souffrance

C’était un samedi soir
Avec mon mec on avait pas d’histoires
Il m’a dit bébé viens voir on va faire un p´tit tour au square
Pas de problème, j’étais partante, tous les 2 on s’aime,
tous les 2 on s’aide et on kiffe une relation saine
ça faisait 3, 4 mois et on était bien,
on avait rien mais peu importe on était bien
Donc vient ce fameux soir, on se promène
On ira loin j ‘te le promets
J ‘crois qu’on s’aimait trop même

Au fil du temps j’le vois froncer les sourcils
Je m’adoucis
Qu’est ce qui se passe bébé dis-moi t’as un soucis?
ça sentait le roussis mais moi j’suis conne et j’suis restée
Et il m’a dit:
Tu vois tous tes copains, j’commence trop à les détester
Mais bébé, j’fais du r.a.p j’aime c’que j’fais, eux c’est des potes
Mon mec s’énerve, cogne des voitures et casse des portes
Loin d’me douter que sur moi il lèverait la main
Putain si j’avais su, crois moi je serais bien loin

Je crois qu’on s’aimait trop même
Putain si j’avais su crois moi je serais bien loin {x2}

J’étais perdue, en panique sur le trottoir, j’voulais rentrer;
pas de R.E.R 1h du mat il est trop tard
Il me dit:
Tu restes avec moi, c’est rien ça va passer
1 minute après j’ai juste senti mes côtes se casser
Quand t’as mal tu dis plus rien t’encaisses et t’encaisses
Tes larmes coulent et ton pouls est en baisse puis en baisse
Il m’a enlevé, m’a embrouillée et m’a dit:
Ferme ta gueule Mélanie, et dis à ta mère que tu rentres mardi

les mots sont trop doux, les coups trop violents
Puis il me donnait des coups d’coudes en tenant son volant
J’avais mal et j’ai rien dit, j’ai eu peur et j’ai souffert
Fermer les yeux, baisser la tête, c’est tout c’que j’ai su faire
L’amour rend aveugle, mais j’ai tout vu
C’était écrit malheureusement j’avais pas tout lu
J’ai eu mal et j’ai rien dit, il m’a menacé de mort,
j’étais bloqué j’avais peur mais je crois que j’ai eu tort

Quand t’as mal tu dis plus rien t’encaisses et t’encaisses
J’avais mal et j’ai rien dit j’ai eu peur et j’ai souffert (X2)

Durant 6 mois j’ai enduré j’ai pris les coups sans rien dire
En m ‘promettant que s´il recommençait et bien j’allais partir
Mais à chaque fois c’était la même
J’avais trop peur qu’il me tue trop peur de lui de ses faits et gestes,  peur d’être battue
Il avait réussi à me faire croire que rien ne l’arrêterai
Ni la police, ni ma mère, ni mon espoir
Pourtant y’a pas de surhomme, maintenant je le sais
Y’a pas de sérum pour effacer ces traces qu’il m’a laissées
C’est en rentrant mardi avec du sang sur mon visage
que ma mère a composé le 17 pour un témoignage

Mais tu sais pas toi comme ça fait mal quand l’homme cogne

J’te parle des grosses blessures, pas de ptites éraflures au gum-cogne…
Depuis quand l’amour c’est un poing, une béquille a chasser ?
Depuis quand tu me tapes et tu me demandes d’effacer
Depuis ça j’ai bégayé durant des mois j’ai voulu dégainer mais seul dieu juge donc dieu m’en soit témoin c’est quand j’ai dit je t’aime que là j’ai découvert ce que ça faisait d’se prendre des coups, les cicatrices et la bouche ouverte

ça fait 4 ans mais j’oublie pas
J’m´endors avec ça, j’me lève avec ça
ça fait mal
Comprend que j’puisse plus donner du cœur (*2)
j’avais trop peur qu’il me tue, trop peur qu’il me tue
comprend que j ´puisse plus donner du cœur.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s